Phone +224 620 351 665
info@onap.gov.gn

HISTORIQUE DE L’EXPLORATION PETROLIERE

  • OFFSHORE

L’exploration pétrolière proprement dite a débuté en octobre 1968 par le groupe SHELL, qui a effectué les premières opérations de levés aéromagnétiques de 11 230 Km2 et un levé sismique 2D de 2 900 Km.

En mars 1974 Buttes Ressources International réalise un levé sismique de 1630 Km, un levé magnétique de 1680 Km et un levé sismique détaillé des travaux additionnels de 1940 Km

A l’issus des résultats obtenus, des levés sismiques, Magnétiques et gravimétriques ; Buttes International Inc a identifié (4) quatre zones perspectives et fora le premier puits en 1977 nommé GU-2B-1 avec une profondeur finale de 3 350 m à 70 m de profondeur d’eau.

En 1980 – 1981 Union Texas Petroleum (UTP) réalise un levé sismique, un levé magnétique de 2442 Km et un levé de 1049 Km.

Le 29 Mai 1982 SUPERIOR OIL effectue 3 100 Km de levé sismique supplémentaire sur une anomalie identifiée appelée (anomalie de Buttes).

En 1984 Petro-Canada a effectué un levé sismique, magnétique et gravimétrique de 1 852 Km, et retraite et réinterprète 840 Km de lignes sismiques de l’ancienne SOGUIP.

En 1996 US OIL réalise une campagne sismique 2D de 574 Km.

De 2002 à 2008 : la compagnie Hyperdynamics réalisa l’acquisition et le traitement de 8 100 km de ligne sismique 2D.

En 2009 : la compagnie réalise la numérisation et la vectorisation de 11 900 Km d’anciennes lignes sismiques 2D.

En 2009 : elle réalise l’acquisition et le traitement de 10 000 Km de lignes sismiques 2D sur 25 028 Km2 de sa superficie retenue après la rétrocession de 2009.

En 2010 : Hyperdynamics réalise également l’acquisition de 3 635 Km2 de lignes sismiques 3D nommées (Survey A et B) qui mettra en évidence plusieurs prospects et leads.

En 2012 : Hyperdynamics réalise 4 080 Km2 de lignes sismiques 3D nommée (Survey C). A la même date elle fora le puits Sabu-1 à 3 600 m à une profondeur d’eau de 700 m.

En 2012 : Bergen Oilfield Services (BOS) réalise à travers un contrat multi client le projet North West African Atlantic Margin (NWAAM 2012) un levé sismique 2D de 33 5 566 Km.

En 2013 : Tullow Oil refait la réinterprétation de levé sismique 3D (C) réalisée par Hyperdynamics et une étude AVO.

En 2016 : TGS Geophysical NOPEC réalise à travers un contrat multi client le projet North West African Atlantic Margin (NWAAM 2016) un levé sismique 2D de 4 122 Km en eau profonde et 1 827 Km en eau peu profonde.

En 2017 : Hyperdynamics et SAPETRO décida ensemble à part égale 50% de forer le puits de Fatala-1 à 5 117 m à une profondeur d’eau de 2 894 m.

En 2017 la compagnie TGS Geophysical NOPEC réalise le retraitement des données du projet North West African Atlantic Margin (NWAAM 2012) et fait une acquisition supplémentaire de levé sismique 2D.

En 2019, la compagnie PGS Geophysical AS a réalisé une acquisition de nouvelles données sismiques 3D de 8094 Km² sur les blocs A4 et A5 situés à la frontière maritime entre la Guinée et la Guinée Bissau.

  • ONSHORE

En 1978 : NAFTAGAS a effectué une campagne géologique et géochimique sur le bassin de Bowé pour une étude corrélative avec l’offshore.

En 1984 – 1985 : PETROCONSULTANT effectue une campagne géologique, géochimique au compte du gouvernement Guinéen pour une évaluation du potentiel pétrolier de l’Onshore.

En 1989, pour une évaluation du potentiel pétrolier du silurien de Guinée et de sa maturation, deux puits de reconnaissance ont été planifiés par PETROCONSULTANT, un dans la Région de Boké, Tomboya (TBY-2) à 217 m de profondeur et l’autre dans la Préfecture de Dubreka Tondon Bambaya (BBY-1) à 144 m de profondeur dont les travaux de forage et leurs analyses ont été confiés à BECIP.

En avril 2013 : SYMBA ENERGIE fait sa rentrée en Guinée et travaillant sur les blocs 1 et 2 ; qui ont permis de mettre en évidence six (6) auréoles géochimiques. Ces anomalies ont été identifiées suite à une campagne de prélèvement de 1 500 échantillons de surface dans la région de Boffa et Boké intégrant le bassin de Bowé.

De décembre 2018 à 2020 : ONAP a prélevé 82 échantillons de surface (roches et fluides) ont été prélevés dans le Bowé dont 75 échantillons de roche et 07 échantillons d’eau.

</style= »text-align:justify »>